Dans le monde de l’entrepreneuriat, et notamment lorsqu’on est porteur de projet, il est indispensable de se faire comprendre en un minimum de temps. Dans le cadre d’un projet de création ou reprise d’entreprise, vous devrez réaliser une présentation complète comme un business plan ou une étude de marché par exemple. Toutefois, vos interlocuteurs apprécieront d’en avoir un aperçu synthétique, mais précis. De plus, cela vous permettra de bien introduire votre présentation et de capter l’attention de votre auditoire. Pour cela, le pitch se révèle être l’entrée en matière idéale. Mais qu’est-ce que le pitch ? Quels en sont les avantages, comment le préparer et le construire ? Je vous donne toutes les réponses dans cet article.

Pitch commercial : réussissez votre présentation d’entreprise en 6 étapes – Vidéo par Les Grandes Techniques de Vente.

Le pitch : définition

Le pitch est un court exercice de communication qui a pour but d’être impactant. On peut l’utiliser pour créer son entreprise mais également pour introduire toutes sortes de projets :

  • Une présentation d’un nouveau produit ou service.
  • Un projet de création ou de reprise d’entreprise.
  • Une idée de projet ou de développement.
  • Un plan de financement.
  • Etc.

Il aura pour vocation de donner un aperçu du projet qui sera détaillé ensuite afin de susciter l’intérêt de vos interlocuteurs. Si le pitch est généralement utilisé dans les entreprises, vous pouvez aussi l’utiliser pour obtenir des financements auprès de certains prestataires comme les organismes bancaires, la CCI, la chambre des métiers, pôle emploi, etc.

Cette pratique se doit d’être percutante, car elle doit être réalisée dans un laps de temps très court (pas plus de 5 minutes). A l’heure actuelle, le pitch est de plus en plus en plus utilisé et tout est fait dans le but de marquer les esprits.

Il n’existe pas qu’un seul type de pitch. On peut décider de le faire physiquement bien sûr, mais il est également possible d’utiliser des supports. La vidéo, l’audio ou l’oral indirect, comme la présentation par téléphone ou visiophonie, sont des pratiques actuellement très répandues.

Quels sont les avantages à “pitcher” ?

Les avantages à utiliser le pitch pour introduire une idée ou un projet sont nombreux. Tout d’abord, je tiens à attirer votre attention sur un point crucial. Lorsque mes entrepreneurs coachés ont passé de nombreuses heures à étudier, préparer et ficeler leurs projets, ils ont parfois quelques difficultés à prendre un certain recul, pourtant nécessaire.

C’est une erreur ! En étant trop focalisé sur sa propre vue du projet, un porteur de projet oublie de se mettre à la place de son auditoire. En ce sens, le fait de pitcher leur permettra de se détacher et de concevoir une présentation, certes plus rapide, mais regroupant les points essentiels.

Cette synthèse vous sera d’une grande aide pour promouvoir le projet qui vous anime. En accédant à une vue globale, vous attirerez l’attention de votre auditoire sur les bonnes informations. Vous délivrerez un message clair et concis qui marquera les esprits et vous rassurera également sur la viabilité de votre projet d’entreprise.

Le pitch : Comment se présenter et convaincre très rapidement ?

Le pitch : Comment se présenter et convaincre très rapidement ?

Comment bien préparer son pitch ?

Comme pour toute présentation, il est indispensable de bien travailler son pitch. Plus vous l’aurez préparé, plus vous serez efficace le jour J devant vos interlocuteurs. Si vous avez pour projet de créer une entreprise individuelle, les choses seront facilitées. Si par contre, vous êtes plusieurs entrepreneurs à présenter un même projet de création d’entreprise, faites attention à ne pas être brouillon.

Chacun devra se répartir un secteur d’activité ou un rôle à jouer dans la présentation. L’important est de rester cohérent et d’œuvrer dans le même sens pour la faisabilité du projet commun. Pour bien préparer son pitch, je conseille souvent à mes coachés de se baser sur cinq grands axes :

Bien cibler ses interlocuteurs

Le discours ne sera pas le même si vous vous adressez à un chef d’entreprise, aux acteurs de son entreprise ou à un organisme avec lequel vous désirez développer un partenariat. Il est important de considérer l’état d’esprit et l’expertise de chacun par rapport à l’environnement qui entoure votre projet.

Gérer son temps

Le temps imparti à votre présentation peut aller de 1 à 5 minutes. Dans cette durée, il faudra que vous soyez posé, précis et convaincant afin d’être écouté. Pensez à consacrer au moins 1 minute à l’issue de votre pitch pour que l’on puisse vous poser des questions et échanger avec vous.

Enoncer un message clair

Avant toute chose, il faut que vous soyez clair, pour vous et pour votre auditoire, sur le contenu du message à faire passer. Si vous gérez une plateforme de e-commerce et que vous avez l’idée de lancement d’un nouveau produit, vendez-le !

Si en revanche vous souhaitez obtenir des aides à la création d’entreprise, insistez sur l’étude de marché et sur le prévisionnel des futurs retours sur investissements. Vous l’aurez compris, axez votre présentation en fonction de ce que vous attendez de votre interlocuteur.

Illustrer sa présentation à l’aide de supports

L’oral c’est bien, le visuel c’est mieux ! Il est prouvé que le cerveau retient mieux un visuel qu’un écrit, alors n’hésitez pas à compléter votre présentation par des images, des graphiques ou de courtes vidéos. Tout ce qui vous paraîtra utile à ajouter aura sa place et permettra d’illustrer et de confirmer vos dires.

Le but est de garder votre auditoire actif et stimulé le temps de votre pitch. Si toutefois, le temps vous paraissait restreint, rien ne vous empêche de transmettre des slides en complément de votre présentation. Ils pourront être relus à l’issue et votre projet entrepreneurial ou autre, laisseront des traces dans l’esprit de chacun.

Anticiper les éventuelles questions

En plus de laisser un laps de temps libre à la fin de votre pitch pour les questions éventuelles, il est bien de les anticiper. Cela vous permettra, non seulement de préparer la réponse, mais en plus, d’emmener votre auditoire dans le sens où vous souhaitez aller.

Comment faire un pitch efficace et convaincant ? – Vidéo par Spontanez-Vous

Construire son pitch

Une fois tous ces éléments pris en compte, il est temps de passer à la construction de son pitch. Pour cela, deux aspects semblent être prédominants : le savoir-faire qui démontrera votre expertise, vos connaissances et votre travail en tant qu’entrepreneur ou acteur de start-up.

Le second point, et non des moindres : le savoir-être qui concernera la posture, le ton et qui vous crédibilisera en tant que porteur de projet. Ces deux paramètres sont indissociables de toute bonne présentation. Je vous propose de les détailler :

Le savoir-faire

Pour démontrer votre savoir-faire, vous devrez convaincre vos interlocuteurs à l’aide d’une structure précise. Tout d’abord, mettez un point d’honneur à travailler l’accroche afin de créer un lien avec vos interlocuteurs ou financeurs.

Après vous être présenté, énoncez directement le but de votre exposé. Détaillez précisément mais de manière concise ce qui vous permettra d’entreprendre les actions nécessaires à la réussite de votre projet. Anticipez les possibles objections en les énonçant vous-même et en y répondant.

Une fois les points négatifs rapidement abordés, insistez sur les points forts de votre projet. Le but étant que les professionnels présents gardent essentiellement à l’esprit ces derniers points. Afin de vous assurer que chacun ait bien compris le message, reformulez ! Cela permettra d’enfoncer le clou.

Enfin, ne négligez pas la conclusion, essentielle pour récapituler les moments forts de votre pitch et laisser votre auditoire sur une note forte. Votre conclusion doit paraitre évidente et c’est à ce moment précis que vous devez marquer les esprits.

Le savoir-être

En ce qui concerne le savoir-être, et même si vous n’êtes pas à l’aise, gardez à l’esprit que c’est votre attitude qui fera 50 % du travail. En tant que créateur d’entreprise, cela se travaille, et je peux vous donner d’ores et déjà les grandes lignes de la posture à tenir lors de votre présentation :

  •  Tout d’abord, je vous conseille de parler haut et fort afin de capter l’attention de vos interlocuteurs, et de paraître sûr de vous et de votre projet.
  •  Ensuite, essayez d’articuler et de parler distinctement. Pour cela, ralentissez votre débit de paroles afin que chacun saisisse bien la teneur de votre message.
  •  Soyez court : une phrase, une idée. C’est le maître mot afin de rester focus sur son idée de base.
  •  Vous pouvez également vous servir d’un support pour rappel où seront notés mots-clés et idées fortes de votre présentation.
  •  Soyez posé et assuré, mais attention à ne pas paraître présomptueux.
  •  Essayez de garder le sourire tout au long de votre pitch afin de véhiculer un message positif.

Que vous ayez l’idée de créer une entreprise, de vous présenter en tant que repreneur ou que vous soyez porteurs de projets divers, vous devrez réaliser un grand nombre de formalités. Entre le business-model et l’immatriculation, vous devrez présenter votre projet à différents interlocuteurs. Le but sera de les convaincre du futur développement de l’entreprise ou de la viabilité de l’idée qui vous tient à cœur. Pour introduire cela, susciter l’intérêt de votre hiérarchie, de vos collègues ou pour obtenir des aides financières le pitcher est l’alternative de communication idéale. J’espère que cet article détaillant les différentes étapes de la création d’un pitch pourra vous aider à avoir une vue synthétique globale et à pousser votre projet auprès de tous vos interlocuteurs.

Josselin Leydier