De nombreuses personnes qui souhaitent ou qui ont développé leur business sur le web pensent qu’il faut travailler plus pour gagner plus. Or, l’inverse est aussi possible et est même plus efficace. Pour regagner votre liberté et être indépendant financièrement, vous pouvez travailler moins pour gagner plus. Mais alors, comment faire ? Je vous dis ce qu’il faut savoir à ce sujet dans cet article.

Pourquoi ne pas travailler plus pour gagner plus ?

« Travailler plus pour gagner plus » : cette phrase vous dit sûrement quelque chose. Il s’agit ni plus ni moins du slogan de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Le candidat remettait alors en cause les 35 heures pour permettre aux salariés d’augmenter leur pouvoir d’achat. Sa solution : augmenter parallèlement leur temps de travail.

La volonté de l’ancien président était surtout d’encourager les employés à travailler plus pour améliorer la rentabilité des entreprises et non de permettre réellement aux employés de gagner en liberté financière.

Mais quel est vraiment le problème de ce principe ? C’est tout simple : le nombre d’heures et de jours contenus dans une semaine est limité.

Ainsi, même en travaillant plus d’heures, la possibilité de gagner de l’argent est elle aussi limitée. Le même problème se pose si vous tentez d’augmenter votre rémunération pour une prestation, en passant de 100 à 400 euros par exemple. Certes, vous gagnerez plus en proposant par exemple une séance de coaching à un coût plus élevé, mais cela a une limite si vous voulez continuer d’avoir des clients. Votre rentrée d’argent est alors là aussi limitée.

Comment font les gens riches pour gagner tant ?

Les gens riches et les plus influents de la planète n’échangent pas leur temps contre de l’argent. On n’imagine pas Jeff Bezos, dont la fortune s’établissait à 148 milliards d’euros en 2018, travailler beaucoup plus que le commun des mortels ou faire 35 heures par semaine pour 2 000 euros.

Le fondateur d’Amazon, qui est l’un des hommes les plus riches au monde, est pourtant confronté à la même limite que nous tous : des journées de 24 heures, des semaines de 7 jours et des mois d’une trentaine de jours.

Mais alors, quel est son secret ? Il faut tout simplement savoir que les gens riches ont un business ou des personnes qui travaillent pour eux. Les gens moins fortunés, quant à eux, échangent leur temps contre de l’argent. À vous alors de prendre la bonne décision.

travailler moins pour gagner plus

Travailler moins pour gagner plus ?

Vos revenus ne doivent pas dépendre du facteur « temps »

Cet exemple nous montre que les personnes qui gagnent le plus d’argent ne le font pas en passant leur temps à travailler. Ils gagnent de l’argent par le biais de la valeur qu’ils apportent aux gens, à leurs clients et aux personnes qui veulent consommer leurs produits.

Étant donné que le temps est limité, à partir du moment où vous échangez votre temps contre de l’argent, vous limitez vos gains et atteindrez difficilement votre but. L’objectif est alors de « travailler moins pour gagner plus ».

Vous devez ainsi trouver un moyen de proposer de la valeur sans que cela ne vous coûte trop de temps. Votre temps et votre valeur ne doivent pas être corrélés. Vous devez viser un modèle qui vous permettra de multiplier vos gains, sans multiplier le temps de travail. Vous pourrez ainsi passer plus de temps à travailler si vous le souhaitez, mais votre rentrée d’argent n’en dépendra pas uniquement.

L’importance de la valeur

En appliquant ce principe, vous pourrez gagner bien plus sans forcément travailler trop. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi travailler plus, cela dépend de vous. Dans tous les cas, vous gagnerez plus que des personnes qui se contentent de travailler 35 heures par semaine pour un salaire fixe.

Une fois votre produit lancé, vous aurez certes travaillé dur un certain temps, mais le reste du temps, vous n’aurez plus qu’à récolter le fruit de votre travail. Il peut par exemple s’agir d’un pack de formations pour partager votre savoir-faire.

Notez qu’en vendant votre connaissance, vous ne risquez pas de la perdre, ce qui ne sera pas forcément le cas si vous vendez des vêtements par exemple. En vendant un vêtement, vous gagnez certes de l’argent, mais vous perdez le vêtement.

Si vous souhaitez en vendre à nouveau, il vous faudra en racheter et le revendre plus cher. Ce rouage ne s’applique pas à la vente de connaissances.

En mettant en ligne une vidéo de formation payante par exemple, il vous suffira de la tourner, de la monter et de la mettre en ligne une seule fois pour qu’elle génère de l’argent à long terme. Dans 2, 3, 4 ans, elle continuera à vous rapporter de l’argent, tant qu’elle continuera d’être achetée et visionnée. De plus, une vidéo peut être consultée par des centaines, des milliers, voire des millions de personnes en même temps. Si elle coûtait ainsi 20 euros… Je vous laisse faire le calcul.

Il faut donc que vous arrêtiez de penser en termes de temps, mais plutôt en termes de valeur. Les questions que vous devez vous poser sont :

  • Quelle valeur pouvez-vous apporter aux autres pour que l’on vous paie pour ça ?
  • De quelle manière pourriez-vous délivrer ce contenu ?

Il peut s’agir de vidéos, comme dans l’exemple que j’ai pris plus tôt, comme il peut s’agir de coaching en présentiel. Le choix du modèle vous appartient. Vous pouvez greffer une prestation complémentaire, digitale et automatisée à n’importe quel business. J’entends trop souvent “oui mais moi, je travaille dans XXXX et je ne peux pas faire cela”. C’est FAUX.

J’ai accompagné des boutiques de prêt-à-porter, des coachs, des salles de sport, des agences immobilières, des entreprises dans le domaine de l’éducation … J’ai moi-même des business en ligne sur des thématiques très diverses. Il y a toujours moyen de proposer quelque chose de nouveau et automatisable.

C’est à vous de trouver la meilleure solution pour votre business. J’espère vous avoir expliquer à travers cet article que l’argent et le temps sont deux choses complètement différentes et en aucun cas reliées. Même si, nous sommes d’accord, il vous faudra travailler pour automatiser vos revenus passifs.

Mais une fois fait, vous pourrez passer à autre chose et continuer de profiter automatiquement de ces gains.