Pendant longtemps, la réussite d’une personne a été associée à son niveau d’instruction : il faut avoir des diplômes pour espérer s’épanouir rapidement et durablement. Pourtant, le constat général est tout autre de nos jours. De nombreuses personnes sans diplôme particulier figurent parmi les plus grandes fortunes de ce monde. Ce n’est donc pas un mythe : il est bien possible d’atteindre la liberté financière sans faire de longues études.

Mais pour y arriver, il faut connaître le processus qui aboutit à ce succès. Dans ce guide, je vous présente des conseils pratiques et efficaces pour réussir votre vie même si vous n’avez pas de grands diplômes.

Note : En 2019, j’avais déjà écrit un article chez Forbes (disponible ici) sur ce sujet, il est complémentaire à celui que je vous propose ici. Ce dernier sera (forcément) plus tourné vers l’entreprenariat et les opportunités web alors que l’article sur Forbes parle plus du salariat.

Quelques exemples de réussite sans diplôme

L’école est indispensable pour l’instruction et la culture personnelle. Mais les diplômes ne garantissent pas toujours la réussite dans la vie. Pour s’en convaincre, il suffit de voir le nombre de diplômés sans emploi qui ne cesse de grimper. De plus, quand on observe de plus près, nombre de personnes parmi les plus riches de ce monde ne le sont pas devenues grâce à leurs diplômes.

Certaines d’entre elles sont plutôt des entrepreneurs self-made men passionnés et très curieux qui ont su prendre leur vie en main très tôt. Leur détermination et leur abnégation les ont propulsés au sommet. Voici deux exemples parmi tant d’autres.

Bill Gates

Bill Gates est l’un des hommes les plus riches de la planète. Il a même été pendant longtemps en tête du classement Forbes des milliardaires. Pourtant le patron de Microsoft ne possède aucun diplôme universitaire. Il avait abandonné ses études à Harvard pour se consacrer à sa passion : la programmation informatique. Aujourd’hui, sa fortune personnelle est estimée à plus de 111,1 milliards de dollars américains.

Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg fait également partie du top 10 des milliardaires dans le monde. Tout comme Bill Gates, le fondateur et PDG de Facebook a délaissé ses études à Harvard pour se consacrer entièrement à ce qui deviendra plus tard le réseau social le plus populaire au monde. À 26 ans, Mark Zuckerberg est devenu le milliardaire le plus jeune de la planète. Présentement, sa fortune est estimée à plus de 87,9 milliards de dollars.

Comme vous pouvez le voir, ces entrepreneurs qui ont bâti leurs empires financiers sans diplôme scolaire ou universitaire sont nombreux. Quel est alors leur secret ? Voici quelques éléments qui ressortent de l’analyse de leurs parcours respectifs.

Autodidacte : Peut-on encore réussir sans diplôme ?

Autodidacte : Peut-on encore réussir sans diplôme ?

Trois piliers pour réussir sans diplôme

Comme vous pouvez le constater avec les deux exemples que je vous ai donnés, l’entrepreneuriat est le meilleur moyen d’atteindre la liberté financière sans diplôme. Mais ce n’est pas un long fleuve tranquille.

Pour devenir un entrepreneur à succès sans diplôme, il faut avoir :

  • Un grand sens de la discipline ;
  • Une feuille de route claire et détaillée ;
  • Une réelle envie d’apprendre.

La discipline : première qualité pour réussir sans diplôme

C’est le premier élément qui caractérise les entrepreneurs à succès n’ayant pas un grand parcours scolaire. En réalité, il est facile de créer une entreprise. Mais le plus complexe est de la faire prospérer. Et c’est à ce niveau que la discipline personnelle est décisive.

Contrairement au salarié qui vit dans sa zone de confort, l’entrepreneur est le seul capitaine à bord de son navire. Dans cette aventure sans repos, toute la responsabilité de sa réussite repose sur ses épaules. Pour cela, il doit être rigoureux envers lui-même. Les difficultés de parcours deviennent ainsi une source de motivation et non de découragement. La discipline dont il est question ici passe par une organisation méthodique et rigoureuse de son temps et de ses activités.

Sur le chemin de la réussite entrepreneuriale, les obstacles surgissent de toute part. Il faut donc être orienté sur sa vision et ne jamais la perdre de vue.

Je vous recommande la lecture de mon article sur le mindset de l’entrepreneur.

Avoir une feuille de route détaillée pour son projet

Être déterminé à réussir même sans avoir fait de longues études est une ambition louable. Mais la détermination seule ne suffit pas pour concrétiser ce rêve. Voilà pourquoi il est important d’établir une feuille de route détaillée dans laquelle vous définirez avec précision les objectifs (ou étapes) successifs qui vous permettront d’atteindre la liberté financière.

Par exemple, l’un de vos objectifs à court terme peut être de suivre une formation afin d’acquérir des compétences dans un domaine spécifique. Les conseils d’une personne expérimentée sont en effet des atouts précieux pour réussir dans la vie sans avoir de diplôme. Vous pouvez aussi décider d’économiser un peu d’argent pour créer un site web qui vous servira à proposer des prestations rémunérées en ligne. Une fois que vos objectifs sont clairement définis à travers la feuille de route, concentrez-vous sur eux et efforcez-vous de les atteindre dans les délais.

Vous souhaitez lancer un business en ligne ? Voici le lien de mon article à ce sujet : ” Comment démarrer un business en ligne ?

Comment réussir sa vie professionnelle sans diplôme ?

Comment réussir sa vie professionnelle sans diplôme ?

L’apprentissage, gage de la réussite entrepreneuriale

Il n’y a pas de réussite sans apprentissage. Cependant, le processus est différent lorsque vous n’avez pas suivi un parcours scolaire ou universitaire. L’entrepreneur sans diplôme qui veut réussir dans son domaine peut apprendre par ses propres expériences et celles des autres.

L’expérience personnelle s’acquiert généralement au fil du temps, avec un travail acharné et de la documentation. C’est indispensable pour réussir sur le long terme. En ce qui concerne les expériences des autres, elles sont toutes aussi importantes que la culture personnelle. Par exemple, en suivant les conseils de personnes qui ont déjà réussi à atteindre la liberté financière sans faire de longues études, vous serez mieux outillé pour monter votre propre business. Cela vous permettra également d’anticiper la plupart des obstacles que vous pourriez rencontrer. Mais pour cela, il faut être humble et disposé à apprendre.

Les business en ligne : la niche du siècle pour réussir

Plusieurs secteurs d’activités offrent des moyens de réussite aux entrepreneurs qui n’ont pas terminé leur cursus. La démocratisation d’internet a fait émerger une large gamme de sources de revenus crédibles. À titre illustratif, les statistiques de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) sur le commerce en ligne en France révèlent que 87,5 % des internautes français achètent sur le web. Selon la même source, le chiffre d’affaires du e-commerce a dépassé 100 milliards d’euros en 2019. C’est la preuve que les business en ligne cartonnent et ont de meilleurs jours devant eux.

Il faut toutefois souligner que la fortune ne vient pas facilement. Il est vrai que ces opportunités du web peuvent conduire à la liberté financière. Mais le succès ne tombe pas tout cuit dans les mains. Cela nécessite une implication personnelle et du travail.

En savoir plus sur la création de business en ligne ?

Lire l’article : ” Comment créer son business en ligne en partant de zéro ?

Apprendre à monétiser son blog

Un blog est une plateforme web qui permet à son promoteur (le blogueur) de partager ses avis, opinions et connaissances sur une thématique précise. Avec la révolution du web, il est aujourd’hui possible de monétiser un blog de plusieurs manières. Pour gagner de l’argent en tant blogueur, je conseille souvent à mes coachés de vendre des produits ou des services en ligne. Vous pouvez aussi faire de votre blog un espace publicitaire pour d’autres produits ou services. Mais avant, prenez le temps qu’il faut pour optimiser la visibilité de votre plateforme et la rendre populaire.

Lire l’article : Comment monétiser son blog et son audience ?

Rentabiliser son blog en vendant des produits et services

Votre blog peut servir de canal pour la vente de vos produits et services. Pour y arriver, il est important de produire des contenus de qualité en lien avec les services que vous vendez. Ainsi, votre communauté de lecteurs sera facilement intéressée par vos articles. C’est l’une des meilleures manières de rentabiliser un blog. Je recommande très régulièrement à mes clients blogueurs de vendre des e-books, des formations, des tutoriels ou des produits matérialisés.

Un exemple qui prouve l’efficacité de cette technique de monétisation est celui de Théophile Eliet qui gagne plusieurs dizaines de milliers d’euros chaque mois, exclusivement grâce à son blog. La plus grande partie de ces revenus provient de la vente de formation !

Monétisez votre blog par la publicité

Si vous avez un blog populaire, vous pouvez gagner directement de l’argent grâce à votre audience.

Il est possible par exemple de vendre les données de vos visiteurs (obtenus avec leur consentement) à des annonceurs qui les utiliseront pour leurs campagnes publicitaires digitales. Ce sont généralement des adresses e-mail ou des informations concernant les préférences de consommation. Même si cette technique ne génère pas de gros revenus, ce qu’elle rapporte n’est pas négligeable.

On peut aussi monétiser un blog grâce à la régie publicitaire Google AdSense. En souscrivant au programme, vous autorisez Google à afficher des publicités pertinentes sur votre blog. Ainsi, vous êtes rémunéré à chaque clic d’un visiteur ou pour mille affichages. Ce n’est clairement pas la façon la plus rentable de gagner de l’argent sans diplome mais cela peut apporter un plus si vous avez un blog performant !

Vous pouvez également faire de l’affiliation pour monétiser votre blog. Cette technique consiste à intégrer dans vos contenus des liens vers les produits d’une marque. Lorsqu’une personne accède au site de l’annonceur via votre lien et achète un produit, vous touchez une commission. Cette dernière peut aller de 10 à 50 % du prix d’achat du produit selon le cas.

Réussir sa vie sans diplôme grâce à YouTube

Réussir sa vie sans diplôme grâce à YouTube

Business en ligne : comment réussir grâce à YouTube ?

Sans diplôme, vous pouvez gagner votre vie en devenant Youtubeur. La plateforme vous donne la possibilité de publier du contenu audiovisuel sur une thématique qui vous passionne et de monétiser votre chaîne une fois que vous avez acquis une certaine popularité. Pour accroître la visibilité de votre chaîne, vous devez créer du contenu de qualité et être régulier. En ce qui concerne la monétisation, plusieurs solutions s’offrent à vous. Par exemple, avec AdSense, vous pouvez là encore générer des revenus grâce à l’insertion de publicités dans vos vidéos (généralement au début).

Vous pouvez aussi faire directement des placements de produits dans vos vidéos en contrepartie d’une rémunération.

Enfin, une chaîne YouTube peut être une source indirecte de revenus. Par exemple, si vous possédez une boutique en ligne, votre chaîne peut vous servir de vitrine pour présenter vos produits et attirer de potentiels clients. Vous pourrez ainsi accroître votre chiffre d’affaires.

Réussir sans diplôme grâce à YouTube – Lire mon article : Comment gagner de l’argent via YouTube ?

Le commerce en ligne, l’autre business très rentable

L’e-commerce est une nouvelle manière de vendre qui est née de la révolution numérique. Il n’est pas nécessaire d’avoir une formation académique ou universitaire pour s’y lancer. Dans la pratique, deux options s’offrent à vous : le e-commerce direct ou le dropshipping. La deuxième option est la moins complexe parce qu’elle permet de vendre des produits sans avoir à gérer des stocks. Le dropshipper reçoit les commandes des clients via sa plateforme web et les transmet au fournisseur afin qu’il s’occupe de la livraison. Cela demande certes moins d’investissement, mais il faut avoir un bon réseau de partenaires.

Je ne suis pas très fan de cette façon de faire de l’argent, je ne trouve cela rarement “ethique”. Bien souvent, les entrepreneurs se contentent d’acheter des produits lowcost sur Aliexpress afin de les revendre au prix fort sur leur boutique Shopify sans ajouter de la valeur…

Pour vivre du e-commerce, deux éléments sont indispensables. D’abord, vous devez avoir un site web professionnel. Il existe de nombreux CMS (système de gestion de contenu) qui peuvent vous permettre de créer une plateforme d’e-commerce sans trop dépenser.

Ensuite, vous devez mettre en place des stratégies de marketing qui vous permettront de faire connaître votre site, de générer du trafic et d’augmenter votre taux de conversion. Le référencement naturel (SEO) vous sera très utile dans ce sens. Il faudra également proposer des produits qui répondent aux besoins de votre public cible.

Que devez-vous retenir de cet article ? Il est tout à fait possible de réussir dans la vie sans diplôme universitaire. Mais pour y arriver, il faut avoir une vision claire de vos objectifs et des moyens dont vous disposez pour les atteindre. Avec l’essor d’internet, de nombreuses opportunités d’investissements sont aujourd’hui accessibles aux personnes qui souhaitent entreprendre un business. Vous pouvez par exemple devenir blogueur, coach en ligne, Youtubeur, ou dropshipper. N’hésitez pas à vous faire former afin d’acquérir les compétences et les outils qui vous permettront de bien débuter votre activité en ligne.

Quelques questions fréquentes concernant la réussite professionnelle sans diplôme

🤔 Peut-on réussir professionnellement sans diplôme ?

Oui il est tout à fait possible de réussir sans diplôme au travers de l’entreprenariat. C’est votre détermination, votre curiosité et votre mindset qui vous permettront de réussir, même si vous êtes autodidacte.

📖 Peut-on réussir sans se former ?

Comme dit précédemment dans cet article, il est possible de réussir sa vie sans diplôme. Cependant, il est impossible de réussir dans l’entreprenariat sans se former. Il ne faut pas confondre formation et diplôme.